Go-biki no Yôjinbô

Posted By on August 20, 2020


© 2018 Leiji MATSUMOTO

Titre : 5匹の用心棒 / Go-biki no Yôjinbô

Date de parution : 1967

Si on connait surtout Leiji Matsumoto pour ses créations originales, le mangaka a parfois été amené à réaliser des œuvres de commande. C’est le cas de l’adaptation du western italien d’Aldo Florio, I Cinque della vendetta (“les Cinq de la vendetta” en français). La sortie de la version manga coïncide avec l’arrivée du film dans les salles de cinéma nippones, en août 1967, un an après sa sortie italienne.

Le rancher Jim Latimore coule des jours heureux avec son épouse Rosita et leur jeune fils Pepito. Mais les efforts de Jim pour améliorer la vie des paysans locaux ne plaît pas au propriétaire voisin, qui préfère lyncher et pendre à tout va. Ce dernier complote donc avec le brigand El Matanza et la bande des frères Gonzalez pour éliminer Jim et kidnapper Pepito. Apprenant la nouvelle, cinq anciens compagnons d’arme de Jim (John, Ramon, Alan, Jesus et Dan) se réunissent afin de venger leur ami et sauver son fiston. On est donc dans du western très classique.


© 2018 Leiji MATSUMOTO

On note toutefois que là où le film de Florio est parfois sadique voire glauque (aucun sévice ne sera épargné à cette pauvre Rosita…), le manga de Matsumoto choisit sagement de se concentrer sur les fusillades et autres morceaux de bravoure. I Cinque della vendetta n’est pas franchement mémorable, mais s’inscrit dans l’œuvre de Leiji Matsumoto comme une sorte de chaînon manquant (à la fois stylistique et temporel) entre Laramie et Gun Frontier. Très difficile à trouver en japonais car jamais réédité, ce court manga a fait l’objet d’une traduction italienne par nos amis de l’Associazione Culturale Leiji Matsumoto, qui a servi à écrire cette page.

À noter que l’on retrouve dans ce manga la tendance de Matsumoto (qu’on retrouvera par la suite dans Gun Frontier et autres) à donner des noms humoristiques aux saloons et autres magasins apparaissant en arrière-plan. La plupart de ces blagues tournent autour du mot macaroni : au Japon, on ne parle en effet pas de “western spaghetti”, mais bien de “western macaroni” 🙂


© 2018 Leiji MATSUMOTO


Comments

Leave a Reply