Harlock, héros récurrent

Posted By on June 8, 2013

Chez Matsumoto, Harlock représente le paroxysme du héros solitaire et désabusé. Il apparaît dans l’œuvre du maître sous différentes formes : pilote de la seconde guerre mondiale (par exemple dans Pilot 262 Schwalbe, 1969), cow-boy (dans Gun Frontier, 1972), et bien sûr pirate de l’espace avec Dai-Kaizoku Captain Harlock en 1970 et sous sa forme quasi-définitive dans Diver Zero en 1975. La légende dit que Matsumoto aurait imaginé le personnage d’Harlock en écoutant la Tétralogie de Wagner…

Harlock est un personnage sombre et taciturne, qui lutte contre les Sylvidres non pas pour sauver la Terre, qui l’a rejeté, mais pour faire triompher ses propres idéaux et les valeurs reniées par l’humanité, comme le courage, l’honneur et l’amitié. Harlock lutte pour entretenir la mémoire de ses compagnons, et notamment de Tochirô, son meilleur ami disparu.

La fin abrupte du manga Albator est peut-être sagement méditée : on y voit Harlock se recueillir sur la tombe de son ami, y puisant la détermination de vaincre les Sylvidres. Y avait-il besoin d’en dire davantage ? Car que pourraient faire les Sylvidres contre une amitié qui transcende la mort ?


UCHU KAIZOKU CAPTAIN HERLOCK © 1971-1979 Leiji MATSUMOTO / Akita Publishing


Comments

Comments are closed.