Hyôryû 3000 Man-kônen

Posted By on September 27, 2014


© 2000 Leiji MATSUMOTO / Kodansha Ltd.

Titre : 漂流3000万光年 / Hyôryû 3000 Man-kônen

Date de parution : 1978 – 1979

Ce manga publié en 1978 était originellement sous-titré Shin Machinners : Chikyû Hen (“Les nouveaux Machinners : le chapitre de la Terre”). Les récentes rééditions se sont toutefois débarrassées de toute référence aux Machinners, peut-être parce que Hyôryû 3000 Man-kônen (“La Dérive de 30 Millions d’Années-Lumières”) n’a pas vraiment de rapport scénaristique apparent avec l’excellent Machinners City, en dehors de la thématique de la mécanisation des êtres humains.

Cette fois-ci, l’action se déroule en 2978. L’humanité a établi de grandes cités-îles à la surface des océans. C’est alors qu’un mystérieux ennemi attaque ces métropoles marines, qui sont englouties avec tous leurs habitants. Le jeune Mamoru Genba survit miraculeusement au carnage. Alors qu’il dérive sur les flots, agrippé à des débris, il est recueilli par un mystérieux sous-marin. Lorsqu’il reprend ses esprits, il découvre qu’il a été transporté dans une cité inconnue, une métropole futuriste située… au plus profond de la Fosse du Japon ! Cette civilisation des abysses est-elle responsable des attaques ? Et si c’est le cas, pourquoi avoir épargné Mamoru ? C’est ce que le jeune homme va tâcher de découvrir…

Plus qu’une suite au cycle des Machinners, Hyôryû 3000 Man-kônen est en réalité une continuation indirecte des aventures du sous-marin Super 99, auquel il est d’ailleurs fait plusieurs fois référence. Il semble d’ailleurs que l’adaptation animée de Submarine Super 99 réalisée en 2003 ait pioché quelques idées dans ce manga ! C’est également dans Hyôryû 3000 Man-kônen que l’on découvre des hommes-machines aquatiques, qui réapparaîtront bien des années plus tard dans la série animée Cosmowarrior Zero. Bref, s’il est moins connu que Machinners City, Hyôryû 3000 Man-kônen a lui aussi marqué le Leijiverse… en profondeur !

Merci à Chron dont l’aide précieuse a permis de rédiger cette fiche.


© 2000 Leiji MATSUMOTO / Kodansha Ltd.


Comments

Comments are closed.