Cicatrices héroïques

Posted By on December 5, 2014

Outre son abondante chevelure rousse et sa barrette “Jolly Roger”, le signe distinctif d’Emeraldas est sans aucun doute la longue cicatrice qui lui traverse le visage. Réinventant sans cesse ses personnages et leurs histoires, Matsumoto a bien entendu donné plusieurs versions des évènements durant lesquels la belle a reçu cette balafre. La plupart des fans se souviennent sans doute de la version relatée dans le film Waga Seishun no Arcadia, où Emeraldas est blessée au visage par le tir d’un officier Illumidas.

Dans le manga Queen Emeraldas, Emeraldas est blessée traîtreusement lors d’un duel contre un habitant de la planète Jura, qui voulait faire d’elle son esclave. Plutôt que d’utiliser la technologie pour effacer la cicatrice laissée par cette attaque, Emeraldas décide de la garder bien visible, afin de ne jamais oublier ce qu’il en coûte d’abaisser sa garde. Dans la série d’OAV Queen Emeraldas réalisée dans les années quatre-vingt-dix, la blessure survient lors d’un duel assez similaire à celui du manga, mais où l’adversaire d’Emeraldas est la Déesse Sirène, qui détient Tochirô.

Notons également que dans le manga Queen Millennia, Sélène, sœur de Prométhium et donc tante d’Emeraldas, reçoit une cicatrice identique. Destins sans cesse répétés d’une génération à l’autre…

Une chose est sûre : quelle que soit son origine, cette cicatrice, loin de la défigurer, ne fait que la rendre plus charismatique encore.


QUEEN EMERALDAS © 2009 Leiji MATSUMOTO / Kodansha Ltd.


Comments

Comments are closed.