Dans les coulisses de la venue de Leiji Matsumoto à Japan Expo 2019

Posted By on August 12, 2019

Pour son 20e anniversaire, Japan Expo a frappé très fort en conviant pas moins de trois légendes du manga et de l’animation : Gô Nagai, créateur de Devilman et Grendizer (Goldorak); Yoshiyuki Tomino, créateur de Mobile Suit Gundam; et bien évidemment Leiji Matsumoto.

Outre plusieurs séances de dédicaces, ce dernier a également donné, jeudi 4 juillet, une conférence durant laquelle il a notamment réalisé en direct un dessin de Harlock et Emeraldas. Et comme vous le savez peut-être, c’est à moi qu’incombait la tâche d’animer ladite conférence, aux côtés de l’interprète Emmanuel Bochew.

 


Source photo : Japan Expo / © David ELBAZ

 

Mais revenons un peu en arrière, au milieu du mois de mai. Quelques semaines après l’annonce officielle de la présence de Matsumoto à Villepinte, mon téléphone sonne : il s’agit des organisateurs de Japan Expo, qui me proposent donc d’animer la conférence du maître. Éprouvant un mélange de fierté, d’excitation et de terreur face à l’importance de la tâche, j’accepte.

Vite, il faut préparer un plan à faire valider par les représentants de Matsumoto au Japon. Après plusieurs allers-retours, le fil conducteur est finalement approuvé dans les temps. Tout est sous contrôle…

 

Source photo : Japan Expo / © David ELBAZ

 

Arrive le 4 juillet. J’ai beau avoir déjà rencontré Matsumoto-sensei, mon stress va crescendo alors qu’approche l’heure de la conférence. Quelques minutes avant le début de celle-ci, je fais la connaissance d’Emmanuel en backstage : il m’explique alors que ni Matsumoto, ni ses aides n’ont reçu le fil conducteur supposément validé, alors ils en ont défini un de leur côté, griffonné sur un coin de page en japonais !

Comme vous pouvez l’imaginer, j’étais sur le point de me liquéfier. Mais plus le temps de tergiverser : quand il faut y aller, il faut y aller !

 

Source photo : Japan Expo / © David ELBAZ

 

Finalement, la conférence se déroule sans accroc, si l’on excepte la tendance de Matsumoto-sensei à se lancer dans de longues digressions, certes passionnantes, mais qui ont parfois mis la mémoire de notre interprète à l’épreuve. Matsumoto réalise un très beau dessin de ses deux pirates de l’espace, répond à quelques questions du public, et reçoit à la fin de la conférence un Daruma d’Or pour l’ensemble de son œuvre. Le public lui a fait un triomphe bien mérité, et de mon côté, la pression retombée, j’avais l’impression d’avoir couru un marathon !

J’en ai quand même profité pour lui demander de me dédicacer mon exemplaire du recueil 25 histoires d’un monde en 4 dimensions, dont j’avais rédigé la préface. Je reste avant tout un fan 🙂

 

Photo : © Sabine PIROU

 

Vous pouvez retrouver ci-dessous quelques extraits du live drawing filmés par Japan Expo, en espérant qu’une vidéo de la conférence dans son intégralité soit également proposée prochainement :


Source vidéo : Japan Expo


Comments

Comments are closed.