Chroniques Aventureuses

Posted By on July 8, 2019


BOUKENKI © 2019 Leiji MATSUMOTO / Zero Goods Universe

Titre original : 冒険記 / Bôken-ki

Publication japonaise : 1953 (auto-publié)

Publication française : 2019 par l’Associazione Culturale Leiji Matsumoto

Christophe Colomb fait voile vers le Nouveau Monde. Lorsqu’une mutinerie éclate, fomentée par le perfide Bradley, l’explorateur se retrouve confronté au Capitaine Kingston, un flamboyant pirate qui a fait de la traque des autres flibustiers son fonds de commerce. Ajoutons à cela une terrifiante trombe marine, de mystérieux rivages peuplés d’indigènes hostiles, ou encore une carte au trésor menant aux richesses de la reine Cléopâtre, et on comprend bien pourquoi ce récit de 24 pages, commencé lorsque Matsumoto n’avait que 13 ans, porte le nom Chroniques Aventureuses ! Son intrigue est par ailleurs assez décousue, comme peut l’être une histoire imaginée par un enfant possédant plus d’imagination que de patience.

BOUKENKI © 2019 Leiji MATSUMOTO / Zero Goods Universe

Après Les Aventures d’une Abeille l’année dernière, c’est encore une fois l’Associazione Culturale Leiji Matsumoto que l’on peut remercier pour la publication en français de cette œuvre de jeunesse. Le jeune Akira Matsumoto s’y inspire fortement de ses lectures de l’époque, comme Shin Takarajima (la Nouvelle Île au Trésor) ou Bôkenkyô Jidai d’Osamu Tezuka, ainsi que des travaux d’un autre pionnier du manga, Ichirô Kimura.

Si Kingston peut être vu comme un lointain “ancêtre” de la lignée d’Albator, et que la pavillon noir des flibustiers est déjà, à peu de choses près, l’emblème qu’arborera plus tard l’Arcadia, Chroniques Aventureuses trouve d’autres échos dans des œuvres dessinées bien plus tard par Matsumoto. La carte au trésor aux légendes délirantes, par exemple, préfigure celle que se disputent Albator et Emeraldas dans l’histoire courte Queen Emeraldas de 1975 !

Au sujet de l’édition française : L’Associazione Culturale Leiji Matsumoto propose une nouvelle fois une édition de belle facture : outre la traditionnelle préface du président de l’association, Francesco Nicodemo, l’ouvrage contient un entretien entre Leiji Matsumoto et Masuzô Furakawa, fondateur de la célèbre chaîne de boutiques Mandarake.

 

BOUKENKI © 2019 Leiji MATSUMOTO / Zero Goods Universe


Comments

Comments are closed.