Maetel de ma Jeunesse

Posted By on August 17, 2013

Matsumoto a été profondément marqué par un film français de 1955, réalisé par Julien Duvivier (réalisateur, entre autres, de Voici venu le temps des assassins et de certains opus de la série Dom Camillo) et intitulé Marianne de ma Jeunesse, avec Marianne Hold dans le rôle-titre. Dans un village bavarois nommé Heiligenstadt, le jeune Vincent (interprété par Pierre Vaneck), pensionnaire dans un château reconverti en école, erre dans cet univers poétique, décalé et onirique, obsédé par son amour pour la belle Marianne. Le personnage de Maetel de Galaxy Express 999 est directement inspiré de Marianne, femme belle, mystérieuse et inaccessible, dont la présence fantomatique laisse planer le doute sur la véritable existence.


© 1954 TF1 International – Les éditions René Château – Transit films

Mais l’influence exercée sur le mangaka par ce film est aussi moins directe, puisque son style narratif a été profondément affecté par celui, déroutant, du film (le film est en effet narré à la deuxième personne du singulier). A noter également que dans le film Adieu Galaxy Express, la planète Lametal, lieu de naissance de Maetel, renferme de nombreuses références à Marianne…, puisqu’elle lui emprunte le village alpin, la forêt, le lac, le château…

Pour finir, rappelons également que dans le film Waga Seishun no Arcadia (“Arcadia de ma jeunesse”… décidément !), un des ancêtres d’Harlock explique que sa famille est originaire… d’Heiligenstadt, tandis qu’il survole le fameux château avec son avion ! Au passage, le château aperçu dans Marianne… est en réalité celui de Hohenschwangau, situé non loin du fameux château féérique de Neuschwanstein.


© 1954 TF1 International – Les éditions René Château – Transit films


Comments

Comments are closed.