Gun Frontier II

Posted By on June 3, 2017

La sortie récente du recueil Harlock & Tochirô Collection marque la première réédition des trois nouvelles regroupées sous le titre Gun Frontier II depuis 34 ans. Pendant longtemps, elles n’étaient en effet disponibles que dans l’ouvrage Rei-jigen Uchû Nendai-ki (“chronique de l’espace à zéro dimension”) publié par l’éditeur Yamato Shobô, aux côtés d’autres textes et essais de Leiji Matsumoto. Mais contrairement à ce livre paru en 1983, Harlock & Tochirô Collection inclut également (et pour notre plus grand bonheur) les illustrations de Matsumoto qui accompagnaient ces nouvelles lors de leur première publication, en 1980 et 1981, dans le magazine Shôsetsu Junior.

REI-JIGEN UCHÛ NENDAI-KI © 1983 Leiji MATSUMOTO / Yamato Shobô

Gun Frontier II a été l’une des inspirations majeures du film Waga Seishun no Arcadia et de la série Mugen Kidô SSX (Albator 84). Ces trois nouvelles Kagerô Kidô (“Vague de chaleur orbitale”), Akai no Deathshadow (“le Deathshadow rouge”) et Kakageyo Waga Hata O (“Hisser mon drapeau”) racontent en effet le combat que mènent Harlock, Tochirô et Emeraldas pour délivrer la Terre occupée par les Illumidas, dont c’est ici la première apparition (ils n’ont donc pas, contrairement à ce que je pensais auparavant, été créés dans Shinkirô Ferry Islander 0, paru en 1982.)

Le style rappelle évidemment les aventures de Northwest Smith, que Matsumoto avait illustrées quelques années auparavant. Peut-être que mettre en image l’univers de C.L. Moore lui a donné envie d’essayer à son tour d’écrire des histoires courtes de science-fiction ?

GUN FRONTIER II © 2017 Leiji MATSUMOTO / Akita Publishing

Mais si on reconnaît immédiatement le lien unissant Gun Frontier II à Waga Seishun no Arcadia, du costume des héros au contexte de leurs aventures, il est intéressant de noter que ces récits n’ont pas toujours porté ce nom, et que leur héros ne se nommait pas Harlock à l’origine. Comme l’ont découvert nos confrères du site Albator SSX, les nouvelles ont d’abord été publiées sous le nom Uchû no Hôrô Senshi Haldart (“Haldart, le guerrier vagabond de l’espace”). Le protagoniste était donc originellement dénommé Haldart (et non Harlock), et était accompagné dans ses pérégrinations par la belle Messella (et non Emeraldas) et le génial Tochirô Ôyama (et non– ah si, en fait, lui est resté le même).

Au vu de la présence de Tochirô et d’un vaisseau nommé Deathshadow, il n’est pas vraiment étonnant que Matsumoto ait finalement, à l’occasion de la publication de Rei-jigen Uchû Nendai-ki, décidé de rebaptiser ses personnages Harlock et Emeraldas, surtout après que ces nouvelles aient servi de base aux nouvelles aventures animées du célèbre pirate. Le choix du nouveau nom Gun Frontier II pour désigner les trois récits, en revanche, est plus mystérieux, car ces nouvelles n’ont rien à voir avec Gun Frontier en terme de ton ou d’ambiance. Peut-être Matsumoto souhaitait-il mettre en avant leur côté “western spatial” ? Ou bien trouvait-il que le trio de héros rappelait celui qui écumait l’ouest américain dans le manga de 1972…

GUN FRONTIER II © 2017 Leiji MATSUMOTO / Akita Publishing

Au final, seules quelques petites différences (Haldart n’est pas borgne, et sa balafre située à un endroit différent de celle d’Harlock) demeurent pour mettre la puce à l’oreille du lecteur quant au fait qu’il ne s’agissait pas à l’origine des personnages fétiches de l’auteur…


Comments

Comments are closed.