Galaxy Express 999: Ultimate Journey – Tome 2

Posted By on November 3, 2016

couv_livre_uj2© 2013 Leiji MATSUMOTO / Masaki WACHI / Glide Media

Publié en août 2013, le deuxième tome de Galaxy Express 999 Ultimate Journey continue les aventures commencées dans le volume précédent et apporte une vraie conclusion au deuxième cycle de Galaxy Express 999, ainsi qu’à l’histoire de Maetel et Tetsurô. Toujours écrit par Masaki Wachi sous la supervision de Leiji Matsumoto, le roman laisse toutefois le destin de certains personnages secondaires en suspens; à coup sûr, afin de ne pas empiéter sur le scénario du projet de film Cosmo Super Dreadnought Mahoroba, alors en préproduction. Malheureusement, ce projet ne s’est jamais concrétisé (au-delà d’une note d’intention et quelques très beaux designs de Keisuke Masunaga). On pourra toutefois se réconforter avec le fait que le nouveau manga Capitaine Albator ~ Dimension Voyage se déroule dans la même continuité que les romans, et fait donc la lumière sur certaines zones restées dans l’ombre.

Voici donc un résumé de ce second et dernier tome, riche en batailles, morceaux de bravoure, et multiples caméos de personnages (parfois assez inexplicables autrement que par le simple fan-service). Les passages [entre crochets] sont des annotations et commentaires pour aider à la compréhension. Les illustrations sont issues de différentes œuvres du Leijiverse auxquelles Ultimate Journey fait référence.

Un immense merci à Brahim, sans qui la rédaction de ce résumé n’aurait pas été possible, ainsi qu’à Walid pour nous avoir mis en contact 🙂

 

***

Alors que le Galaxy Express 999 arrive sur la planète Eternal, Susumu Kodai, le commandant du G Yamato, reçoit une communication de Dessler, qui l’informe de l’arrivée imminente du Mahoroba. Le vaisseau dimensionnel du commandant Kondo se trouvait en effet dans un autre espace-temps, la Galaxie A [référence aux OAV Dai-Yamato Zero-Gô], où il a rassemblé une flotte de 7000 vaisseaux, dont le Eunos du commandant Rigel. Ils s’apprêtent à effectuer un warp à travers les dimensions pour se joindre à la bataille contre les Métanoïdes. Dessler discute également avec Mio Sanada, qu’il reconnaît immédiatement comme étant la fille de Starsha. Alors que Kodai s’étonne de la tendresse presque paternelle dont fait preuve Dessler vis-à-vis de Mio, il est informé de l’arrivée sur le champ de bataille de la forteresse Balmeda des Illumidas, un vaisseau de guerre de type comète blanche. La flotte des peuples de la Voie Lactée était désormais au complet… ou presque.

Pendant ce temps, Hiroshi, Meguru et Zero arrivent sur Eternal à bord du Silure, un vaisseau très rapide conçu par Tochirô [il s’agit du vaisseau de Array no Kagami, qu’on a depuis revu dans Capitaine Albator ~ Dimension Voyage]. À l’aide de sa Mama-Ball (une sphère contenant l’âme de la gynoïde qu’il considérait comme sa “mère”), Zero détecte la présence du 999, encerclé par les forces des machinners, ainsi que d’un navire Métanoïde camouflé. Attaqués par les hommes mécanisés, les trois jeunes gens ne doivent leur salut qu’à l’intervention de la SDF.

uj2_hiroshiHiroshi Umino
Queen Emeraldas © Leiji Matsumoto / Kodansha – Queen Emeraldas Production Committee

Dans l’espace, le centurion Métanoïde Froyces constate que les forces de la Ligue Galactique sont en train de s’écarter, apparemment sans raison. Flairant l’entourloupe, et l’arrivée imminente d’un vaisseau par le warp, il ordonne des manœuvres évasives, à l’instant prévis où le vaisseau des Dieux, Riesenheim, se matérialise au milieu de la flotte Métanoïde. Le vaisseau de Froyces, le Dark Ride, est lourdement endommagé par l’irruption de cet invité surprise.

À bord du Riesenheim, Thor entre en contact avec l’ensemble des belligérants à l’aide d’un dispositif de communication à ondulation (une technologie reposant sur le même principe que le fameux canon du Yamato). Il ordonne aux Métanoïdes d’abandonner le combat et repartir dans leur univers. Les Métanoïdes répondent en ouvrant le feu. Les Phénix des Tempêtes des Valkyries prennent leur envol. La vraie bataille commence.

Froyces ordonne de faire feu sur la forteresse Riesenheim à l’aide de sa plus puissante arme, le canon dimensionnel. Mais le Riesenheim se dématérialise avant d’être touché par le tir et réapparaît juste au-dessus du Dark Ride. Tonnerre et éclairs se déchaînent autour du Riesenheim, réduisant à néant les vaisseaux Métanoïdes à proximité. Froyces a à peine le temps de prévenir Twist Barrel de ce qu’il se passe avant d’être réduit en poussière cosmique.

Sur Eternal, Hiroshi, ses compagnons et les membres de la SDF se frayent un chemin jusqu’à la gare principale, où est stationné le 999. Celui-ci ressemble désormais plus à un engin de guerre qu’à un vieux train nostalgique. Ils y retrouvent le Contrôleur, qui les informe que Maetel et Tetsurô sont déjà partis à la rencontre de Photon.

 

***

Retour en arrière, là où on avait laissé le 999 à la fin du premier tome. Après avoir échappé de justesse au piège tendu par Loge, le 999 est attaqué par les Métanoïdes qui sont toutefois repoussés par le Big One de la SDF. Le Big One décide d’escorter le 999 jusqu’à Eternal. Canon (la personnification de la locomotive de l’express galactique) explique qu’Eternal est entourée d’une ceinture d’astéroïdes qui rend l’atterrissage périlleux : le 999 va devoir effectuer un warp pour franchir cet obstacle et atteindre la surface de la planète. Mais le 999 n’est pas équipé pour effectuer un tel saut. Il est alors décide de combiner le 999 avec le train 94, qui est équipé d’un wagon de combat lourdement armé. À bord du 94, Maetel et Tetsurô retrouvent Aria Venus, l’agent spécial de la SDF [vue dans le tome 21 de Galaxy Express 999 ainsi que dans la saison 2 de The Galaxy Railways], ainsi que Shinsanmei [du manga The Shadow Warrior. Ne me demandez pas ce qu’elle vient faire là – une descendante/réincarnation, j’imagine.]

Mais alors que le 999 s’approche des coordonnés de warp, les Métanoïdes reviennent à la charge. Le capitaine Bulge engage l’ennemi pour couvrir Maetel et Testurô, ordonnant le décollage de tous les Cosmo Sabers et le sabordage de tous les wagons en dehors de la locomotive du Big One, afin de gagner un maximum de vitesse. Le Big One passe devant le 999 pour servir de bouclier, et utilise son Canon Matriciel pour dégager la route. Durement touché durant la bataille, le Big One “déraille” et se retrouve à la dérive parmi les astéroïdes, tandis que le 999 effectue son warp avec succès. Un seul vaisseau Métanoïde a survécu à la bataille, et s’élance à sa poursuite.

Après avoir envoyé un message de détresse et informé la Ligue Galactique des derniers évènements, l’équipage du Big One attend patiemment les secours. Il n’a toutefois pas à attendre longtemps : le porte-avion Astrea arrive en orbite d’Eternal pour remorquer la locomotive en perdition. Le Big One est littéralement rattrapé par des bras gigantesques : ceux du robot géant D-Guard, le demi-dieu blindé, piloté par le commandant Takuma Ichimonji !

 

***

Le Galaxy Express 999 a réussi son warp, et arrive à la surface d’Eternal. La gare principale n’a que deux quais, numérotés 99 et 00. Ils sont destinés à accueillir les trains 999 et 1000. Sur le quai, quatre personnages attendent Maetel et Tetsurô : une humaine nommée Heartless, et trois machinners. Ces derniers ne sont autres que Meowdâ, Metalmena [personnages du film Adieu Galaxy Express 999] et le brigand Antarès. Photon les a ramenés à la vie, mais leurs corps organiques ayant été détruits, leur âme fut placée dans des corps mécaniques. Ce comité d’accueil explique que Photon a fait évacuer la ville, en prévision de la bataille qui s’annonce, et escorte Maetel et Tetsurô vers Grand Castle, un immense palais d’or et la demeure de la déesse.

Pendant ce temps, le vaisseau Métanoïde survivant arrive lui aussi sur Eternal, en piteux état après avoir traversé la ceinture d’astéroïdes. À son bord n’est autre qu’Helmatia. Celle-ci entre en contact avec Twist Barrel, qui lui fait part de son inquiétude suite à l’arrivée des dieux asgardiens. Il demande à Helmatia de tuer Maetel au plus tôt.

uj2_helmatiaHelmatia
Cosmowarrior Zero © Project Zero / Leiji Matsumoto

Arrivés à Grand Castle, nos héros rencontrent enfin Photon, la déesse de la Lumière et de la Résurrection, ainsi que Jan Kugo, Sir Djorgo, et Don Hakka, les “starzingers”, qui ont rapporté l’Anneau des Nibelungen. Photon explique son plan : grâce au pouvoir temporel de l’Anneau, elle remontera le temps juste avant la destruction du système solaire, et créera une nouvelle ligne temporelle dans laquelle le Soleil ne sera pas détruit par les Métanoïdes. Évidemment, les Métanoïdes tenteront également de détruire le Système Solaire dans cette nouvelle réalité. Photon aura donc besoin que le Mahoroba, capable de voyager à travers l’espace-temps et armé de la connaissance de la continuité précédente, puisse être présent pour les en empêcher. Sinon, tous les efforts des héros n’auront servi qu’à créer une boucle répétant les mêmes évènements tragiques.

Mais Photon aura besoin de quelqu’un pour la guider jusqu’au bon moment. C’est pour cela qu’elle a fait venir Maetel : Maetel est un être unique, une singularité spatio-temporelle [il semble qu’il s’agisse d’une référence au fait que le père de Maetel, le Dr. Ban, appartenait à la lignée des Miraizer]. Mais cela présente un grand risque pour Maetel, qui risque de se trouver piégée dans le flot du temps sans espoir de retour. Tetsurô est évidemment horrifié à l’idée de sacrifier Maetel, mais Photon explique que c’est justement la raison de sa présence: l’amour qu’il éprouve pour Maetel servira de phare pour aider Maetel à revenir dans le bon continuum.

C’est à ce moment que les machinners lancent leur attaque sur le palais de Photon. Il n’y a plus de temps à perdre : le groupe des héros prend un ascenseur gravitationnel qui les emmène vers le Creuset du Temps.

Mais les forces des machinners ont déjà infiltré le palais, menés personnellement par les régents de l’Empire Mécanique, les anciens lieutenants de Promethium. Nos héros sont d’abord attaqués par Blues Gear, un scientifique fou qui ne supporte pas l’idée que la fille de sa reine bien-aimée possède un corps de chair. Après avoir copieusement insulté Tetsurô, le traitant de singe, il lâche ses “mecha-beasts” (des hybrides mécaniques mi-homme, mi-animal ou insecte) sur la compagnie. Tetsurô tire avec son cosmodragoon, mais à sa grande surprise Blues Gear se reconstitue. Maetel explique que son corps est constitué de nanomachines : seule la destruction du noyau central pourra lui être fatale [Promethium avait un corps similaire dans Space Symphony Maetel].

Les starzingers ordonnent au reste du groupe de se hâter vers le Creuset pendant qu’ils affrontent le scientifique fou et ses créations hybrides. Au terme d’un terrible combat, Jan Kugo parvient à trouver le point faible de Blues Gear et lui porter le coup de grâce. Mais pendant ce temps, le Ministre de la Défense de l’Empire Mécanique, Gazelle, monté sur Troyen, son cheval mécanique, s’est lancé à la poursuite de Maetel avec une troupe de 200 soldats…

 

***

 

Dans la Voie Lactée, la bataille continue de faire rage. L’arrivée des dieux asgardiens, des Illumidas et du Mahoroba a permis à la Ligue Galactique de tenir tête aux Métanoïdes, mais ces derniers sont toujours bien supérieurs en nombre. Les forces de Neo-Garmillas, sur les flancs, souffrent particulièrement. Le vaisseau amiral de Dessler, le G Starsha, est considéré comme une cible prioritaire par les Métanoïdes, qui craignent son terrible canon principal. Un missile manque de détruire le G Starsha, mais il est intercepté à la dernière seconde par l’Arcadia. Fou de rage, l’empereur de Neo-Garmillas ordonne à tous ses vaisseaux de faire feu simultanément avec leur canons Dessler. Ce tir de barrage repousse les Métanoïdes, permettant le peuple à peau bleue de déployer la forteresse Gailer, commandée par le puissant guerrier Ganon-Gailer, qui n’est autre que le propre frère de Dessler [Ganon-Gailer est l’antagoniste principal des OAV Dai-Yamato Zero-Gô].

La coalition pirate menée par Emeraldas remporte également quelques belles victoires. Parmi ceux qui la composent, on retrouve le Death Shadow commandé par Nobotta Ôyama, le fils de Tochirô [qui apparaît dans le tome 21 de Galaxy Express 999] et, plus surprenant, les sous-marins spatiaux SS99 et SS100 [cf. Submarine Super 99], ainsi que la chasseuse de primes La Sylviana, à bord de son chasseur Space Horse [cf. Cosmowarrior Zero].

uj2_lasylvianaLa Sylviana
Cosmowarrior Zero © Project Zero / Leiji Matsumoto

Mais c’est surtout le disciple d’Harlock qui tire son épingle du jeu : Tadashi Daiba, commandant le Death Shadow II [Emeraldas y fait référence dans Capitaine Albator ~ Dimension Voyage]. Daiba effectue un warp sous l’un des vaisseaux amiraux des Métanoïdes, et parvint à lui faire goûter de son tranchoir de proue. C’est comme ça que se battent les pirates !

Enfin la forteresse comète Balmeda des Illumidas, soutenue par le Mahoroba et le G Yamato, fait un carnage parmi les forces Métanoïdes, parvenant même à abattre le Dark Rider, un grand porte-avion dimensionnel…

 

***

Sur Eternal, Maetel, Tetsurô et le reste de leur petite troupe sont arrivés au Géo-front, une gigantesque salle souterraine au niveau le plus bas de Grand Castle. Photon informe Maetel par télépathie que la porte de la salle du Creuset du Temps s’ouvrira dans cinq minutes. Il n’y a donc pas une seconde à perdre.

Malheureusement, les anciens lieutenants de Promethium ne l’entendent pas de cette oreille. L’un d’eux, Darkness, est déjà sur place et attaque Maetel. Tetsurô parvient à avertir Maetel qui évite de justesse la lame sonique de Darkness. Tetsurô tire sur l’agresseur avec son cosmodragoon mais sans effet visible.

Gazelle et ses forces arrivent à leur tour, bientôt rejoints par Helmatia et ses soldats Métanoïdes. Tetsurô tire sur Gazelle mais là encore, le rayon ne fait que ricocher. Deux lieutenants de Gazelle, les comtes Falcan et Pacer, sont particulièrement impatients d’éliminer Tetsurô, celui qui a causé la fin de leur bien-aimée reine Promethium.

La situation semble mal engagée pour nos héro, mais des renforts arrivent pour leur prêter main forte : Hiroshi, Meguru et Diver Zero ont fini par rattraper Maetel et Tetsurô et viennent se battre à leur côté. C’est à cet instant que les portes de la salle du Creuset du Temps s’ouvrent. Une lumière en émane, qui prend une forme humanoïde et enfin révèle un homme : Faust, le chevalier noir, ramené d’entre les morts et des tréfonds du temps pour protéger Maetel et Tetsurô. Ce dernier est très ému d’être réuni avec celui qu’il sait désormais être son père.

uj2_faustFaust, le chevalier noir
© 2008 Leiji MATSUMOTO / Nobuteru YÛKI / The Man in the High Castle

C’est alors qu’un nouveau rebondissement vient chambouler le déroulement du combat : Gazelle empale soudainement Pacer à l’aide de sa lance. Il s’avère que Gazelle est en réalité un centurion Métanoïde infiltré parmi les machinners, qui plus est un allié de Faust (qui connaissait sa véritable identité). Gazelle se range aux côtés de nos héros et cause des ravages parmi les forces des hommes mécanisés.

Mais à ce moment une explosion secoue le Géo-front : les forces d’Helmatia ont saboté la porte de la salle du Creuset du Temps. Maetel se retrouve piégée à l’intérieur avec Helmatia et Falcan, tandis que le reste des protagonistes est bloqué de l’autre côté. Avec sa Mama Ball, Zero scanne la structure et trouve un mur plus fragile. En utilisant la Mama Ball comme catalyseur, Hiroshi, Meguru et Tetsurô font feu avec leur trois cosmodragoons simultanément, dans l’espoir de parvenir à faire un trou dans la paroi…

Darkness, fulminant de rage après la révélation du double jeu de Gazelle, attaque Faust mais il n’est pas de taille face au chevalier noir. Il se rabat alors que Gazelle, et utilise une attaque à très hautes vibrations pour endommager le corps de l’agent double. Mortellement blessé, Gazelle décide de se sacrifier. Après avoir confié Troyen à Faust, il fait exploser son cœur d’Helium 3, emportant Darkness et les soldats machinners restant avec lui dans une énorme explosion.

À l’intérieur de la salle du Creuset, Maetel fait face à Falcan et Helmatia. Helmatia tient Maetel en joue et s’apprête à presser la détente pour venger la mort de sa sœur Helmazaria. Maetel lui révèle alors les vraies circonstances de la mort d’Helmazaria, et comment celle-ci a préféré se sacrifier en se faisant exploser loin du Galaxy Express car Tetsurô lui rappelait son propre fils. Réalisant que Maetel lui dit la vérité et que sa vengeance n’est pas justifiée, Helmatia décide de se retirer. Falcan, en revanche, est toujours déterminé à tuer Maetel et ordonne à ses troupes d’ouvrir le feu.

Blessée, Maetel se réfugie derrière un pilier. Alors qu’elle est gagnée par le désespoir, son pendentif, ressemblant à deux larmes, prend vie. La voix de son père retentit, ainsi que… celle de sa mère. Tous deux l’encouragent à persévérer, et le pendentif se met à générer une puissante énergie, formant un bouclier protégeant Maetel. Grâce à cette protection, Maetel parvient à courir jusqu’au Creuset du Temps. Le pendentif, lui, a fondu, prenant la forme de deux corps entremêlés…

Épuisée, Maetel s’écroule au pied du Creuset, et Falcan en profite pour se jeter sur elle. Mais alors qu’il est sur le point de lui porter un coup fatal, un tir arrache sa main, et un second explose sa tête mécanique ! C’est Tetsurô qui vient de faire mouche avec son cosmodragoon. Car pendant que Maetel affrontait les machinners, les jeunes héros sont parvenus à percer un trou dans le mur et ainsi entrer dans la salle scellée. Émue, Maetel serre une dernière fois Tetsurô dans ses bras et pénètre dans le Creuset du temps…

 

***

 

La bataille pour la survie de la Voie Lactée, quant à elle, atteint son climax. La flotte de la Grande Ligue Galactique a résisté avec bravoure aux forces supérieures des Métanoïdes, mais l’attrition joue en sa défaveur. Il faut porter un coup décisif, et le porter rapidement. Un plan audacieux est mis en place : les vaisseaux concentreront leurs tirs de super canons sur le noyau central de la flotte Métanoïde, afin de causer une diversion qui permettra au G Yamato et au Mahoroba de se faufiler jusqu’au vaisseau amiral de Twist Barrel afin de l’attaquer à bout portant avec leurs canons à ondulation.

Mais les Métanoïdes ont également mis en place une stratégie pour dominer le champ de bataille. Après avoir informé Dark Queen des derniers évènements, Twist Barrel a ordonné à ses vaisseaux de concentrer leurs tirs sur les vaisseaux des mortels et d’ignorer les asgardiens. Peu importent les dieux, le plus important pour les Métanoïdes est d’éliminer les peuples de la galaxie.

Les Métanoïdes ouvrent le feu les premiers, et causent de lourdes pertes au sein de la Ligue, mais celle-ci tient bon et poursuit son compte à rebours. Une fois celui-ci achevé, les vaisseaux survivant font feu simultanément : leurs tirs se combinent pour former un énorme rayon d’énergie qui repousse les lasers des Métanoïdes et éventre leur flotte. La forteresse-comète Balmeda s’engouffre immédiatement dans la brèche et achève les vaisseaux Métanoïdes endommagés.

Estomaqué devant la puissance inattendue de la contre-attaque de la Ligue, Twist Barrel remarque le G Yamato et le Mahoroba qui s’approchent de son vaisseau en douce, et ordonne leur destruction. C’est alors qu’un grand choc vient secouer son navire : c’est Riesenheim, la forteresse des dieux du Walhalla, qui vient de se matérialiser à la poupe et commence son assaut !

Et pendant ce temps, Maetel tombe à travers le Creuset du Temps, parmi une infinité de Voies Lactées. Elle est accueillie par trois anges d’une grande beauté : Maebis, Maehis et Maevik [apparues dans le manga The Drifting Express 000]. Celles-ci lui révèlent qu’elles sont en réalité des incarnations de Maetel dans d’autres espaces-temps. Guidée par les trois anges, Maetel continue sa chute et parvient finalement devant le Soleil. Elle aperçoit alors un vaisseau à la forme étrange en orbite, équipé de toutes sortes d’appareils et de capteurs. Réalisant ce qu’elle est en train de voir, elle envoie alors un message télépathique à Photon pour lui indiquer avoir trouvé l’instant crucial, le moment où les Métanoïdes ont détruit le Soleil…

Revigorés par l’attaque portée par les asgardiens sur le vaisseau-mère Métanoïde, les membres de la Grande Ligue Galactique redoublent de courage. Le G Yamato, le Mahoroba et la forteresse Balmeda combinent leurs forces à celle de Riesenheim. Le second de Twist Barrel, Desmuria, attaque le Yamato à bord de son croiseur Dark Ride mais il est intercepté et réduit en pièces par le Mahoroba.

Fulminant de rage, son vaisseau lourdement endommagé, Twist Barrel est sur le point d’ordonner un assaut massif lorsque Dark Queen apparaît devant lui. La reine des ténèbres ordonne à Twist Barrel et à toutes les forces Métanoïdes de se retirer dans leur univers. Elle entre alors en communcation avec l’ensemble de la Ligue Galactique et annonce avoir compris le désir de survie des peuples de la Voie Lactée. Elle met donc un terme à ses projets d’invasion, mais prévient que lorsque les peuples de la galaxie auront oublié son existence et celle de son peuple, elle reviendra. Les navires Métanoïdes disparaissent alors comme par magie…

Sur Eternal, dans la salle du Creuset du Temps, Photon annonce que Maetel a accompli sa mission et que la déesse va désormais pouvoir commencer à créer une nouvelle continuité. Elle demande à Tetsurô et ses amis de quitter Eternal au plus vite, afin de ne pas risquer d’être piégés dans le flot du temps. Faust demande à son fils de repartir sur Terre avec le 999 et d’y attendre le retour de Maetel, puis de le rejoindre sur la planète Esmeralda. Le chevalier noir, de son côté, a des affaires à régler dans l’Empire Mécanique. Hiroshi, Meguru et Zero repartent à bord du Silure, et Tetsurô, Metalmena, Antarès et Meowdâ quittent quant à eux Eternal à bord du Galaxy Express 999. Derrière eux, Photon se met au travail et s’attelle à ressusciter le système solaire. Comme dans la continuité précédente, un vaisseau Métanoïde tente de saboter le Soleil, mais il est intercepté et détruit par le Mahoroba, qui l’attendait.

 

***

Épilogue ~ Là où les rêves deviennent réalité

Depuis le Walhalla, au centre de la Voie Lactée, retentit la voix puissante de Wotan, le roi des dieux. “Écoutez moi bien, peuples de Midgard. Vous avez magnifiquement protégé votre univers de l’attaque de la déesse du royaume des ténèbres. Vous êtes parvenus à un tel stade d’évolution qu’il n’est plus nécessaire aux dieux de vous enseigner quoi que ce soit. Mais que cela ne vous monte pas à la tête, peuples de Midgard. La prochaine fois où  vous surestimerez votre puissance, ce ne sera pas Dark Queen, mais nous, les dieux asgardiens, qui se chargeront de vous détruire. Prenez notre main et construisons ensemble un univers, un futur où vous évoluerez encore.” [Wotan a donc encore une fois retourné la situation à son avantage, et Loge est parvenu à s’enfuir. La fin reste donc ouverte, en tout cas en ce qui concerne cette partie de l’histoire…]

Six mois ont passé depuis la renaissance du Système Solaire. La gare centrale de Megalopolis est toujours aussi animée. Une femme mécanisée d’une grande beauté attire tous les regards; son nom est Liuz, l’ancienne compagne du Comte Mécanique. Elle aussi a été ramenée à la vie par Photon, et est venue pour rencontrer une femme blonde tout de noir vêtue… Maetel. Liuz est désormais l’ambassadrice de l’Empire Mécanique et est venue se mettre au service de Maetel.

uj2_liuzLiuz
© 2008 Leiji MATSUMOTO / Nobuteru YÛKI / The Man in the High Castle

Liuz explique qu’elle et Faust ont été envoyés dans le Creuset du Temps par Photon afin d’être témoins de plusieurs moments clés. Ils ont ainsi assisté au moment précis où la Voie Lactée est entrée en contact avec l’univers ténébreux dont sont originaires les Métanoïdes. Cette brèche entre les dimensions s’est ouverte il y a mille ans, à cause d’une action de Promethium. Liuz ne révèle toutefois pas laquelle. [Ma théorie est que la brêche dimensionnelle a été causée par la destruction du trou noir qui causait la dérive de Râmetal à la fin de Queen Millennia].

Les deux femmes sont rejointes par Tetsurô, qui n’avait pas revu Maetel depuis Eternal. Réunissant tout son courage, Tetsurô déclare son amour à Maetel, qui éprouve des sentiments réciproques. Tous deux montent à bord du 999 et s’embrassent alors que le train galactique repart en direction des étoiles.

 

***

Fin


Comments

Comments are closed.