Les références de Dimension Voyage

Posted By on July 7, 2016

Capitaine Albator ~ Dimension Voyage multiplie les clins d’œil et références au reste du Leijiverse, pour le plus grand plaisir des fans de l’œuvre de Leiji Matsumoto. Mais il y a de grandes chances que la plupart de ces allusions passent au-dessus de la tête des lecteurs français, en raison du faible nombre de mangas de Matsumoto traduits dans la langue de Molière. Cette page a pour vocation de lister et expliquer ces références. Elle sera donc complétée au fur et à mesure de la publication française de Dimension Voyage.

Chapitre 1 : Le Pirate de l’Espace

  • La capitale terrienne se nomme Megalopolis, comme dans Galaxy Express 999.
  • On peut apercevoir le Cosmo Cleaner D sur un monument à Megalopolis. Cet appareil, don de la planète Iskandar, avait servi à nettoyer la Terre irradiée à la fin du premier voyage du Yamato.
CHDV_Ref_1
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing
  • L’avis de recherche d’Harlock mentionne une récompense en capsules énergétiques. Ces capsules sont consommées par les hommes mécanisés dans le film Adieu Galaxy Express 999.
  • Le jeune sans-abri est inspiré de Nazca, personnage de la série animée Space Symphony Maetel.
  • Lorsque ce dernier évoque la chute de l’Empire Mécanique provoquée par Tetsurô Hoshino, l’illustration représente le palais de la reine Prométhium sur Dai-Andromeda, dans le film Adieu Galaxy Express 999.
  • La Confédération du Système Solaire à laquelle appartient Kirita joue un rôle majeur dans les romans Ultimate Journey et les épisodes bonus de la saison 2 de The Galaxy Railways.
  • La Flotte Gaïa est certainement une référence à la Fédération Gaïa du film Albator 3D.
  • Le fait que les Nibelungen “contrôlent la matière noire” est aussi une référence à Albator 3D.
  • Le projet Kamiyo mentionné par Kirita fait référence à l’exil de l’humanité vers une nouvelle planète. Ce projet est au cœur de l’intrigue de Sexaroid et plus tard de Wadachi.
  • Parmi les membres d’équipage d’Albator, on peut reconnaître Sabu et Yasu, deux pirates loyaux à Kei Yûki issus de la série animée Captain Herlock : the Endless Odyssey ~ Outside Legend.

Chapitre 2 : Tadashi Daiba

  • Les vaisseaux et officiers de la Flotte Gaïa devaient apparaître dans le film Cosmo Super Dreadnought Mahoroba, et sont mentionné dans les romans Ultimate Journey.
  • Le Premier Ministre liste les races extra-terrestres ayant tenté d’envahir la Terre par le passé : les Garmillas et Dezariums (alias l’Empire de la Nébuleuse Obscure) sont issus de la saga Yamato, tandis que les Illumidas proviennent de Mugen Kidô SSX (Albator 84) et du manga Ferry Islander 0.

Chapitre 3 : L’Arcadia

  • La scène où Yattaran utilise des modèles réduits télécommandés équipés de bombes est reprise de la série animée Captain Herlock : the Endless Odyssey ~ Outside Legend, où il utilise une tactique similaire pour s’évader de prison.

Chapitre 4 : Mon Ami

  • Sur le bureau d’Albator, on peut voir le livre L’Arcadia de ma Jeunesse et le viseur Revi C12/D, issus du film Waga Seishun no Arcadia.
CHDV_Ref_2
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

Chapitre 5 : Notre Jeunesse

  • L’ancêtre d’Albator, Phantom F. Harlock, apparaît dans Stanley no Majo, un récit des battlefield manga, ainsi que dans le film Waga Seishun no Arcadia.

Chapitre 6 : Héritier

  • Le caleçon rayé de Tochirô est un gag récurrent dans les mangas de Leiji Matsumoto, notamment Otoko Oidon.
  • Tochirô mentionne que la Flotte Gaïa possède des vaisseaux de classe Deathshadow, comme dans le film Albator 3D.
  • Tochirô dit avoir modifié un vaisseau de type Yukikaze M-31881-99. Le Yukikaze M-21881-17 était le vaisseau de Mamoru Kodai, grand frère du héro Susumu, dans Yamato. Rappelons que Matsumoto avait prévu que Mamoru Kodai devienne le Capitaine Harlock.
CHDV_Ref_3
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing
  • Il est suggéré que Sanada de la Flotte Gaïa est un descendant de Shiro Sanada, l’officier scientifique du Yamato, dont on peut reconnaître la silhouette.

Chapitre 9 : La Terre, Planète Mère

  • Le commandant Tôdô de la Flotte Gaia est basé sur son homonyme de la saga Yamato, qui commande la Force de Défense Terrienne. Ironiquement, le Tôdô de Dimension Voyage a au contraire abandonné la Terre.
  • Kirita fait référence à la “Grande Terre” : dans Wadachi, c’est ainsi que se nomme la planète vers laquelle a émigré l’humanité grâce au plan Kamiyo (voir ci-dessus).
  • Yattaran joue avec une maquette du Musashi et mentionne les âmes des marins morts à bord de ce navire. C’est une référence au manga The Ultimate Time Sweeper Mahoroba, dans lequel le Mahoroba défend l’épave et les défunts du Musashi.

Chapitre 11 : Océanos

  • Le vaisseau amiral de Kirita, l’Océanos, a le même nom que son équivalent dans le film Albator 3D.

Chapitre 12 : Zéro

  • L’adversaire politique du Premier Ministre n’est autre que Bolkazander (transcrit sous la forme Borkazander dans la version française du manga), le tyran qui règne sur la Terre dans L’Anneau des Nibelungen et le deuxième cycle de Galaxy Express 999.
  • L’apparence de Borkazander est basée sur son character-design du film Galaxy Express 999 ~ Eternal Fantasy.
  • Comme dans L’Anneau des Nibelungen, l’Île de l’Ombre de la Mort est l’astéroïde 6565 Reiji, découvert en 1992 par les astronomes K. Endate et K. Watanabe et nommé en hommage à Leiji Matsumoto.
  • L’androïde Zéro n’est autre que Diver Zero, protégé d’Albator dans un des premiers mangas mettant en scène le capitaine pirate. Comme dans ce manga, il est accompagné de sa “Mama Ball”, contenant l’esprit de sa “mère” gynoïde.

Chapitre 13 : Mayu

  • Mayu Ôyama, la fille de Tochirô, est un personnage créé à l’origine pour la série animée Uchû Kaizoku Captain Harlock (Albator 78). Dans la version française du dessin animé, elle était appelée Stellie.
  • “Le temps ne nous trahira pas” est une variante de la devise de Leiji Matsumoto : “Le temps ne trahit pas les rêves, donc les rêves ne peuvent pas trahir le temps.”
  • Comme dans L’Anneau des Nibelungen, le Professeur Daiba (père de Tadashi) était autrefois un compagnon d’armes d’Albator et Tochirô.

 CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

  • Yô Haguro, personnage central de The Ultimate Time Sweeper Mahoroba, Great Yamato et Out of Galaxy Koshika, apparaît à gauche d’une case, derrière Zéro et Tetsurô Hoshino. On peut notamment reconnaître l’emblème du Great Yamato sur son col. Notons également la silhouette de Shinsanmei, du manga The Shadow Warrior.
  • La stèle qui gît au fond de la mer artificielle de l’Île de l’Ombre de la Mort porte le sceau de Leiji Matsumoto juste en-dessous de l’emblème de la tête de mort (dans l’espace entre les tibias).
  • On retrouve sur cette stèle la devise de Leiji Matsumoto (voir ci-dessus).
  • Le texte de la stèle est signé “Kei & Mio” : Kei est décrite comme une “DNASights Mirizer” (voir ci-dessous). Mio, “prochaine reine d’Iskandar”, est Mio Sanada, de son vrai nom Sasha Kodai, fille de Mamoru Kodai et de la reine Starsha d’Iskandar dans la saga Yamato. Elle apparaît notamment dans le deuxième tome d’Ultimate Journey.

Chapitre 15 : DNA Sighter

  • Kei Yûki est décrite comme étant une “DNA Sighter”, en référence à FireForce DNASights 999.9.
  • Kei Yûki mentionne les Mirizers, des “êtres surhumains” issus du manga Miraizer Ban. Miimé évoque le fait que Kei connait “un nombre incalculable de mondes parallèles”, qui fait également référence au pouvoir de Ban Idai dans ce même manga.

Chapitre 16 : Le visage d’un combattant

  • Cleo, la fidèle assistante de la reine Sylvidra, est issue de la série animée Uchû Kaizoku Captain Harlock (Albator 78).
  • La planète d’origine des Sylvidres a été “avalée par l’obscurité de la Reine des Ténèbres“. Il s’agit de la maîtresse des Métanoïdes, renforçant encore les liens unissant cette histoire au deuxième cycle de Galaxy Express 999, à l’Anneau des Nibelungen et aux romans Ultimate Journey.

 

CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

Chapitre 17 : L’ennemi de l’Empire des Machines

  • Parmi la foule protestant contre les hommes mécanisés, on peut reconnaître la chanteuse de cabaret de Captain Herlock : the Endless Odyssey ~ Outside Legend (la femme corpulente aux cheveux noirs portant un chapeau).

Chapitre 18 : Le style de combat d’un pirate

  • Mayu évoque son aventure aux côtés de Meguru et Zéro, en référence à l’anime Array no Kagami.
  • Meguru aurait voyagé aux côtés de Maetel. C’est une référence à une comédie musicale de 1986, Galaxy Express 999 : The Last Jewel in Cosmos ~ Tômei Miya e no Tabi (“le dernier joyau du cosmos ~ Voyage vers le palais transparent”), dans laquelle un personnage nommé Meguru Daichi, homonyme du jeune protagoniste d’Array no Kagami, embarquait à bord du Galaxy Express 999. De nombreuses informations et photos peuvent être trouvées sur ce site (en japonais).


Comments

Comments are closed.