Dimension Voyage, le passé recomposé

Posted By on July 6, 2016

L’un des aspects les plus excitants de Dimension Voyage pour les fans de l’œuvre de Leiji Matsumoto est la manière dont Kouiti Shimaboshi intègre et réinterprète des scènes issues non seulement de Capitaine Albator, le Pirate de l’Espace mais aussi du Leijiverse au sens large. Si la trame générale suit pour l’instant le déroulement du manga de 1977, Shimaboshi l’a enrichie de diverses sous-intrigues tissant des liens entre les différentes bandes-dessinées et même séries animées de Matsumoto.

CHDV_passe2Scène issue de Capitaine Albator ~ Dimension Voyage.
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

Un bon exemple est la scène d’ouverture du tome 2, narrant la première rencontre d’Albator avec celui qui deviendra son meilleur ami, Tochirô Ôyama. Shimaboshi fait directement référence à la scène de la rencontre du film Waga Seishun no Arcadia (on retrouve ainsi le fameux livre écrit par les ancêtres d’Harlock), mais ce n’est pas sa seule inspiration : le mangaka incorpore également des éléments repris notamment du manga Queen Emeraldas. Si les détails sont différents, dans les deux cas, un Tochirô affamé doit se contenter d’os de poulet, avant de se faire malmener par les autres clients du saloon qui moquent sa petite taille et son apparence. Ce différend finira par être réglé dans la rue, où Tochirô fera montre de sa maîtrise du sabre.

CHDV_passe1Scène équivalente dans Queen Emeraldas.
QUEEN EMERALDAS © 2009 Leiji MATSUMOTO / Kodansha Ltd.

Une scène similaire a également lieu dans la série animée Cosmowarrior Zero, et il semble que Dimension Voyage s’en soit également inspiré : Tochirô y utilise en effet son sabre pour découper les vêtements de la chasseuse de primes Sylviana, avant d’expliquer qu’il ne tue pas les femmes. C’est donc en s’inspirant de passages connus d’œuvres antérieures et en les mélangeant que Dimension Voyage trouve le juste équilibre entre nouveauté et familiarité. Le lecteur découvre une vision inédite des événements, qui reste néanmoins “fidèle” à ce qu’il sait des personnages et de leurs histoires partagées.


Comments

Comments are closed.