Miime, Muse wagnérienne

Posted By on July 4, 2016

L’énigmatique extraterrestre Miime est l’un des rares membres féminins de l’équipage de l’Arcadia (avec Kei Yûki et la cuisinière Masu). Ayant juré fidélité à Albator, leur relation ne semble néanmoins pas être romantique (bien qu’ils semblent partager la même cabine). Matsumoto a souvent comparé Miime à un chat, une présence discrète et apaisante à laquelle Albator peut se confier… ou avec laquelle il peut trinquer !

CHDV_Miime
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

On la voit souvent jouer de la musique : harpe le plus souvent, mais aussi orgue (dans le manga L’Anneau des Nibelungen). Dans la version française du dessin animé Albator 78, Miime avait été rebaptisée Clio : dans la mythologie grecque, Clio était la Muse de l’Histoire, celle qui chante le passé des hommes. Le nom choisi par les traducteurs du dessin animé était donc adéquat, même si la Muse Clio joue traditionnellement plutôt de la trompette ou du clairon (c’est Terpsichore, Muse de la Danse, qui est parfois représentée avec une harpe).

CHDV_Miime2
CAPTAIN HARLOCK JIGEN KOKAI © 2015 Leiji MATSUMOTO / Kouiti SHIMABOSHI / Akita Publishing

Son nom original, Miime (ミーメ), est directement issu de l’opéra de Richard Wagner, Der Ring des Nibelungen. C’est en effet ainsi qu’est transcrit en japonais le nom de Mime, dernier membre (avec son frère Alberich) de la race des Nibelungen, et père adoptif de Siegfried. Oui, dans le Ring, Mime est non seulement un homme, c’est aussi un nain (comme tous les Nibelungen), et plus généralement un personnage assez vil qui ne s’est occupé de Siegfried que dans l’espoir que celui-ci reprenne l’anneau au dragon Fafner. On est bien loin de la douce confidente d’Albator, même si on peut noter que lors de sa première apparition, dans Diver Zero (1975), Miime a une apparence beaucoup plus enfantine, de longues oreilles et un regard espiègle qui renvoient au côté “lutin” du Mime de Wagner (bizarrerie amusante, il y a tout d’abord deux Miime à bord du Deathshadow dans Diver Zero ! Mais très vite Matsumoto n’en conserve qu’une).

Diver_MiimeDIVER ZERO © 2014 Leiji MATSUMOTO / Shogakukan Inc.

L’apparence de cette première version de Miime évoque également Yarol, le compagnon vénusien de Northwest Smith, dans les illustrations réalisées par Matsumoto quelques années plus tôt, ainsi que Jura, un personnage apparaissant dans une histoire inédite en animation du manga Uchû Senkan Yamato (d’ailleurs, dans Albator 78, Jura est le nom donné à la planète d’origine de Miime). Il y a également fort à parier que la personnalité “féline” de Miime a été en partie inspirée par la similarité de son nom avec celui du chat de Matsumoto, Mii-kun.

Albator3D_Miime

Character design pour le film Albator 3D (2013) par Yutaka Minawa
© 2013 Leiji MATSUMOTO / CAPTAIN HARLOCK Film Partners

Miime fait bien entendu partie de l’aventure Capitaine Albator ~ Dimension Voyage mais comme d’autres protagonistes de ce manga (par exemple Kirita) plusieurs incarnations du personnage ont été amalgamées. Si son rôle et sa personnalité sont similaires au manga Capitaine Albator, le Pirate de l’Espace de 1977, elle n’en a pas l’apparence : la Miime de 1977 n’avait pas de bouche et de grands yeux sans pupilles, tandis que sa version Dimension Voyage possède une bouche mais garde les yeux perpétuellement fermés, tout comme la Miime du manga L’Anneau des Nibelungen. Dans Dimension Voyage, Miime est d’ailleurs toujours la dernière survivante de ce peuple. Enfin, son apparence elfique ainsi que ses vêtements sont calqués sur son character design dans le film Albator 3D de 2013.


Comments

Comments are closed.