Tochirô, disciple de Zatôichi

Posted By on July 11, 2016

Dans Gun Frontier, Tochirô est un piètre pistolero (en raison de sa myopie prononcée) mais un formidable épéiste. En particulier, il utilise à son avantage une technique de combat nommée Iaijutsu, qui consiste à dégainer le sabre et de trancher en un seul mouvement (depuis les années trente, on emploie également le terme Iaidô, qui a néanmoins une connotation non-offensive). L’utilisation du Iaijutsu est idéale, vu que l’arme de Tochirô est un shimoki-zue, c’est-à-dire un katana ayant l’apparence d’une canne, qu’il dissimule sous son manteau. Du coup, l’effet de surprise fait partie intégrante du style de combat du petit samouraï.

GunFrontier_Iaijutsu © 1999 Leiji MATSUMOTO / Akita Publishing

Un autre sabreur légendaire de la culture populaire japonaise est maître à la fois du Iaijutsu et du shimoki-zue : Zatôichi. Créé en 1948 par l’écrivain Kan Shimozawa dans sa nouvelle Zatôichi Monogatari, le personnage du vagabond aveugle fera l’objet d’une longue série de 26 (!) films entre 1962 et 1989, produits par Daiei Studios avec Shintarô Katsu dans le rôle principal.

Lorsque Leiji Matsumoto commence à dessiner Gun Frontier en 1972, Zatôichi a déjà inspiré plus de vingt long-métrages. Matsumoto étant un cinéphile revendiqué, il semble évident qu’il en a vu au moins quelques-uns, qui ont sans aucun doute fortement influencé la manière dont Tochirô manie le sabre. Et puis il faut bien dire que c’est classe !


Comments

Comments are closed.