Môsô Oni (collectif)

Posted By on June 14, 2016

manga_MosoOni_JP© 1970 Leiji MATSUMOTO / Kisôtengaisha

Titre : 妄想鬼 – サキ短編傑作集 / Môsô Oni – Saki Tanpen Kessaku-shû

Date de parution : 1970

Publié en 1970, ce recueil porte le sous-titre Saki Tanpen Kessaku-shû, c’est-à-dire “collection des chefs-d’œuvres de Saki”. Comme son nom l’indique, il compile sept récits, par sept mangakas, adaptant des nouvelles du romancier Saki. De son vrai nom Hector Hugh Munro, cet auteur britannique du début du XXe siècle n’est pas très connu en France mais est très populaire au Japon. Saki est considéré comme un maître de l’humour noir, une composante que l’on retrouve quel que soit le sujet qu’il aborde, fantastique ou satirique.

Matsumoto réalise la première histoire du recueil, qui lui donne également son titre : Môsô Oni, “le démon imaginaire”. Il s’agit de l’adaptation de l’une des nouvelles les plus célèbres de Saki, Sredni-Vashtar. C’est l’histoire de Conradin, un garçon chétif et orphelin, confié à la garde de sa cousine antipathique, Mme de Ropp. Conradin préfère s’isoler dans la remise derrière le manoir, où il peut laisser son imagination peupler l’obscurité de démons et de merveilles. En particulier, il imagine que le furet qu’il a capturé est en réalité “Sredni-Vashtar”, une divinité vengeresse capable de le libérer de l’emprise de sa cousine… Matsumoto suit grosso-modo la trame de la nouvelle de Saki, mais en change légèrement le dénouement, lui insufflant une cruauté mordante que n’aurait sans doute pas renié l’auteur originel. Son traitement de l’histoire lorgne également un peu plus vers le fantastique.

Les six autres nouvelles de Saki adaptées dans ce recueil (parmi lesquelles les grands classiques Gabriel-Ernest, Tobermory, Les Intrus…) sont quant à elles dessinées par les mangakas Masaki Mori, Tatsumi Yoshihiro, Kazui Kamimura, Kô Kawamoto, Seiichi Ikeuchi et Haruhiko Ishihara.

MosoOni_JP© 1970 Leiji MATSUMOTO / Kisôtengaisha


Comments

Comments are closed.