Chikyû Mazone no Uchûbito

Posted By on June 9, 2016

mazone_couv© 1981 Leiji MATSUMOTO / The Mainichi Newspapers Co., Ltd.

Titre : 地球魔ゾーンの宇宙人 / Chikyû Mazone no Uchûbito

Date de parution : 1981

En 1979, un petit groupe de japonais embarque pour une véritable odyssée. Ce groupe, composé des mangakas Leiji Matsumoto, Moto Hagio, Akiko Jô, et Tetsuya Chiba, ainsi que de la comédienne de doublage Yôko Asagami (Yuki Mori dans Uchû Senkan Yamato, Claire la fille de verre dans Galaxy Express 999, Layla Destiny Shura dans The Galaxy Railways, etc.), se rend d’abord à Paris. Puis il embarque à bord du Concorde, destination : l’Amérique du Sud ! Au programme : Rio de Janeiro, Lima, les ruines du Machu Picchu, un voyage en bateau sur le fleuve Amazone, les tracés de Nazca, avant de rentrer au Japon via San Francisco. Cette expédition sera chroniquée sous forme de feuilleton dans les pages du Mainichi Shimbun. Agrémenté de photos et dessins de Matsumoto, le tout sera compilé en 1981 dans un recueil au même format que les deux Leiji no Mechazone. L’ouvrage porte le nom Chikyû Mazone no Uchûbito, “les Aliens de la Terre Mazone”. Car en débarquant en Amérique du Sud, les japonais ont véritablement l’impression d’être arrivés sur une autre planète…

Ce carnet de voyage est l’occasion pour Leiji de s’essayer à des styles un peu différents. C’est ainsi qu’il s’amuse à mélanger dessin et photo, ou qu’il adopte un dessin étonnamment réaliste lorsqu’il reproduit dans les moindres détails les véhicules d’un autre âge empruntés au Pérou, ou encore le cockpit du Concorde (une anecdote qu’il partagera lors de notre rencontre : les pilotes l’avaient autorisé à poser ses mains sur le manche, mais pas, à son grand regret, à piloter l’appareil…)

Quant aux anecdotes du voyage, elles se révèlent pleines d’humour, relatant le passage obligatoire des hommes du groupe au Lido pendant l’escale parisienne… ou la difficulté à trouver des toilettes propres dans notre belle capitale ! Au travers de multiples dessins, collages et photos, il est surtout rafraîchissant de découvrir Leiji dans un rôle d’aventurier enthousiaste, loin de son image d’imperturbable sensei.

 


Comments

Comments are closed.