Kagerô no Monshô

Posted By on December 13, 2014


© 1996 Leiji MATSUMOTO / Chûôkôronsha

Titre : 陽炎の紋章 / Kagerô no Monshô

Date de parution : 1994 – 1996

Kagerô no Monshô, portant également le titre anglais The Crest of the Mirage, est un ambitieux manga prenant l’histoire avec un grand H pour toile de fond. Il se déroule à la fin du XIXe siècle, et met en scène un aventurier prussien nommé Edward Snell. Nous sommes en 1865, la Guerre de Sécession s’achève, et Snell est en Amérique pour acquérir des armes à feu afin de les envoyer à Yokohama. Le Japon est alors en pleine Restauration Meiji, et le frère d’Edward, Henry, fournit en “armes occidentales” les miliciens du Shinsen Gumi. Se rendant dans l’archipel à bord du navire Virginia Hawk, Edward gagne l’amitié de Crow, un indien retenu captif à bord. Crow ne tarde pas à découvrir le secret d’Edward, qui n’est peut-être celui qu’il prétend être…

Alors que le Japon vit les dernières heures du Bakumatsu, Edward et Crow vont croiser la route de nombreuses figures légendaires de cette période troublée, comme Toshizô Hijikata ou Shinsaku Takasugi. Retrouvant chez ces samouraïs le code d’honneur de l’ancienne chevalerie teutonique à laquelle appartenait sa famille, Edward décide de se battre à leurs cotés, maniant au combat un katana exceptionnel, San Tenga Mugen, “scintillement infini de la Voie Lactée”. Mais une sinistre menace rôde dans les ténèbres, une Organisation cherchant à manipuler les trafics d’armes dans l’archipel à son profit, quitte à plonger l’ensemble du Japon dans la guerre. À sa tête, le mystérieux Dark Master, le Maître de l’Ombre…

Kagerô no Monshô est l’une des œuvres majeures de Matsumoto dans les années quatre-vingt-dix. Malheureusement, il s’agit encore une fois d’un manga inachevé, le magazine Shôsetsu Chûkô, où il était publié, s’étant arrêté en 1996. Le manga connaîtra toutefois une deuxième vie en 2002, puisque les scénaristes de l’adaptation animée du western Gun Frontier décideront d’y incorporer divers éléments issus de Kagerô no Monshô, comme l’Organisation, le Maître de l’Ombre ou le sabre San Tenga Mugen…

 


© 1996 Leiji MATSUMOTO / Chûôkôronsha


Comments

Comments are closed.